Camille K.

Valentine, ou La belle saison

ou La belle saison

Fleuve éditions

par (Libraire)
12 novembre 2018

Quand le passé vous rattrape

Suite au décès de sa mère adorée, Valentine retourne pour une période indéterminée dans le village de son enfance. A maintenant cinquante ans, cette femme essaye de traverser un deuil douloureux. Lors de ces quelques semaines de retour aux sources, elle va découvrir un secret de famille caché depuis cinquante ans...
Le dernier roman d'Anne-Laure Bondoux est à la hauteur de ses autres textes. Cet ouvrage plutôt conséquent (408 pages), est dans la lignée de son précédent livre : L'aube sera grandiose qui est aussi excellent. Là encore, les secrets des parents bouleversent le quotidien des enfants, les relations familiales se heurtent à des informations restées trop longtemps inconnues. On rit, on pleure aussi mais on ne s'ennuie jamais. Tout semble vrai, c'est très touchant. La période à laquelle se passent les événements doit aussi être un facteur de l'attachement que l'on peut ressentir pour les personnages. En effet, l'action se déroule lors des élections présidentielles de 2017.
Une nouvelle fois on ne peut qu'adhérer à ce très beau texte d'Anne-Laure Bondoux. Elle réussi à nous entraîner dans son histoire en quelques phrases et au bout du premier chapitre on ne peut plus sortir du livre !

Capitaine Rosalie

Gallimard Jeunesse

12,90
par (Libraire)
9 octobre 2018

Le père de Rosalie est parti à la guerre. La grande boucherie de 1914-1918. Il écrit de nombreuses lettres à son épouse et à sa fille. La petite s'est donné une mission, elle doit impérativement réussir à apprendre à lire pour se plonger par elle-même dans les histoires de son papa. Mais la dernière missive ne lui apportera peut-être pas les nouvelles qu'elle espérait...
Une fois de plus Timothée de Fombelle arrive à faire fondre nos cœurs. Le courage de la vaillante Rosalie est charmant. L'histoire personnelle de son père est comme un écho des horreurs vécues par les soldats lors de la première guerre mondiale. Le texte est tout en finesse, magnifiquement illustré par Isabelle Arsenault qui a su mettre en avant par quelques touches de couleurs (noir, blanc, orange et bleu) la beauté de l'amour filial. L'émotion est palpable, elle nous transperce en même temps que la petite fille. C'est beau tout simplement.
Dès 7 ans

Ça raconte Sarah
par (Libraire)
9 octobre 2018

Ça raconte Sarah mais pas que. Ça raconte surtout une très belle histoire d'amour, l'histoire d'une passion amoureuse même. Notre narratrice, une femme divorcée et mère d'une petite fille, rencontre Sarah lors d'une soirée du nouvel an. C'est le coup de foudre. Les deux femmes vont vivre un amour passionnel. Ce premier roman est superbe et nous ne pouvons pas le lâcher avant de l'avoir terminé. Un grand roman de cette rentrée littéraire.

La Rue de l'ours
par (Libraire)
8 octobre 2018

Serge Bloch nous raconte son enfance à travers la plume de Marie Desplechin. Nous nous retrouvons à flâner dans les rues de Colmar et plus précisément dans la rue de l'Ours. Si cette petite rue commerçante donne son titre au livre c'est parce que la famille de l'illustrateur y tenait une boucherie Casher. C'est dans ce lieu familial que gravite l'ensemble des personnages du roman. L'auteur nous plonge dans ses souvenirs d'enfance dans les années 1960, tout en y ajoutant une part d'humour tout à fait plaisante. Le texte est illustré par le narrateur lui-même, ce qui donne une touche encore plus personnelle au roman.

Le fabricant de poupées de Cracovie
16,00
par (Libraire)
6 octobre 2018

Ce roman est une des pépites de cette rentrée littéraire jeunesse, c'est un ouvrage hybride. Le fond du récit est historique. En effet, l'action se déroule lors de la Seconde Guerre Mondiale, en Pologne, plus précisément à Cracovie. Notre narratrice apporte une touche fantastique au texte car elle n'est autre qu'une poupée douée de vie. Elle se réveille dans le magasin de jouet d'un fabricant de poupée. Commence alors une grande histoire d'amitié malheureusement entravée par l'arrivée de l'armée allemande et la domination Nazie. Mais ce n'est pas le seul sujet du livre car ce roman alterne entre deux histoires. La première se passe dans notre monde, au côté de Karolina et de ses nouveaux amis. La seconde, plus courte, est comme un miroir des événements qui sont retracés dans le monde réel. On y suit toujours Karolina mais au pays des poupées où une invasion a lieu la encore.
Pour les jeunes dès 12 ans, on ne peut que vous conseiller la lecture de cet ouvrage. La sensibilité des personnages, leurs remords pour certains, la beauté des petits moments partagés, l'ensemble du récit nous laisse comme dans un cocon que l'on ne voudrait pas quitter. L'intérêt est aussi historique car il nous fait découvrir la Seconde Guerre Mondiale du point de vue de personnages qui restent à l'arrière du conflit et tentent de survivre malgré les privations.